Search
  • Placements Louisbourg

Est-ce que j’épargne suffisamment pour la retraite?

Updated: Jul 28

20 juillet, 2021

Marcel LeBlanc, CFP®, CIM®


Est-ce que vos efforts d’épargnes concordent avec vos attentes de revenu de retraite?


Dans mes deux articles précédents portant sur l’épargne-retraite, « Comment créer un plan de retraite » et « De combien aurai-je besoin pour me retirer? », j’ai expliqué les étapes de la planification de retraite et comment votre avoir net peut influencer vos objectifs de retraite. Dans le présent article, je vous offre quelques façons d’estimer si vos efforts d’épargnes pour la retraite concordent avec vos attentes de revenu de retraite.


Le montant que vous devrez épargner pour la retraite dépend grandement des coûts liés au style de vie dont vous êtes habitués et que vous voudrez probablement maintenir durant la retraite. L’autre facteur qui influencera le montant d’épargne requis est l’accumulation d’autres actifs que vous pourrez convertir en flux monétaire à la retraite ou la participation à un régime de pension.


Puisque chaque ménage a une situation financière unique, il est préférable de déterminer le montant à épargner en pourcentage du revenu gagné plutôt qu’en dollars. Ainsi, ceux et celles avec un plus gros revenu et un style de vie plus coûteux devront investir un plus grand montant en dollars, mais possiblement un pourcentage de revenu similaire à d’autres gens avec un revenu plus faible et style de vie plus économe. Si nous assumons que l’épargne-retraite représentera la source principale de revenu de retraite, une règle générale bien répandue est d’épargner et investir 10 % du revenu brut gagné.


Voici une autre façon de regarder la question d’épargne-retraite. Si des paiements mensuels de 2 630 $ sont requis pour rembourser un prêt hypothécaire de 500 000 $ sur une période de 25 ans à un taux d’intérêt de 4,00 %, combien devrez-vous cotiser mensuellement pour accumuler un million de dollars en épargne-retraite si vous obtenez un rendement annuel de 5,00 %? Voici une réalité qui donne à réfléchir : si votre objectif est d’avoir un montant suffisant d’argent pour générer un revenu mensuel de 5 000 $ en dollars d’aujourd’hui, pour une durée de 25 ans, indexé annuellement à un taux d’inflation de 2,00 %, vous aurez besoin d’un montant de 1 955 000 $. Pour accumuler ce montant, il faudrait épargner 2 725 $ mensuellement pour commencer, et augmenter ce montant d’épargne de 2,00 % par année sur une période de 25 ans. Cela veut dire que les cotisations d’épargnes mensuelles durant la 25e année de la période d’épargne seraient 4 385 $. Certes, ces montants peuvent paraître gros. Mais si nous assumons une inflation (ou augmentation du coût de la vie) annuelle de 2,00 %, l’équivalent d’un revenu mensuel de 5 000 $ en dollars d’aujourd’hui sera un montant mensuel supérieur à 8 000 $ dans 25 ans, au début de la retraite. Et ce montant de revenu voulu continuera d’augmenter durant la retraite si votre objectif est de maintenir le même pouvoir d’achat.


Si nous assumons que le paiement hypothécaire représente assez bien le niveau de revenu et de dépenses d’une personne, celle-ci pourrait viser de commencer à épargner un montant équivalent à son paiement hypothécaire dans la trentaine et d’augmenter ce montant régulièrement si elle veut améliorer ses chances d’atteindre un objectif de retraite adéquat.


Évidemment, chaque situation est unique et les règles générales ci-dessus servent plutôt de lignes directrices pour gérer les attentes. Si vous avez des actifs autres que des placements, comme de l’immobilier ou une entreprise, vous n’aurez peut-être pas besoin de vous fier sur les lignes directrices ci-dessus ou d’investir autant. Toutefois, les véhicules d’épargnes personnels comme les REER et CELI ont quand même leur place dans la planification de retraite d’entrepreneurs et de détenteurs d’actifs immobiliers pour diversifier leur avoir net et leur offrir plus de flexibilité avant et durant la retraite.


Il est important de se rappeler que les lignes directrices peuvent vous mettre sur la bonne voie pour l’atteinte de vos objectifs financiers, mais elles ne remplacent pas une planification personnalisée tenant compte de votre situation financière et vos objectifs uniques. Un planificateur financier pourra vous aider à déterminer et prioriser vos objectifs et établir des stratégies adaptées pour les atteindre.


D'autres articles de Marcel LeBlanc:

De combien aurai-je besoin pour me retirer?

Comment créer un plan de retraite


Marcel LeBlanc, CFP®, CIM® est un planificateur financier et gestionnaire de portefeuille adjoint chez Placements Louisbourg. Vos commentaires et questions peuvent être soumises par courriel à marcel.leblanc@louisbourg.net, ou vous pouvez le rejoindre au (506) 383-5204.



Cet article est pour information générale seulement et ne constitue pas des conseils financiers, fiscaux, comptables ou légaux. Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l’auteur et ne reflètent pas nécessairement les opinions de Placements Louisbourg.

13 views0 comments